18 mars 2014

Aosoth - IV: An Arrow in Heart

Aosoth - IV

Genre : Black metal
Année de sortie : 2013
Extrait à écouter

IV: An Arrow in Heart est, comme son nom l’indique, le quatrième album d’Aosoth. Dès la première écoute, l’on sent que le groupe a évolué et qu’il ne va pas sombrer dans la copie de l’album précédent comme on pouvait le craindre. Certes, l’ambiance est reconnaissable, toujours aussi malsaine, mais les compositions sont plus ouvertes à d’autres styles, plus variées. Là où la violence du troisième album était étouffante, ici la musique est un peu plus aérée. En témoigne le break du premier titre, An Arrow in Heart, fait de percussions et qui se veut plutôt calme. L’atmosphère générale est d’ailleurs plus spirituelle et introspective qu’auparavant. Pour autant, beaucoup de passages restent typiques du groupe avec des riffs bruts et sans concession. Aosoth signe donc avec IV: An Arrow in Heart un bon compromis entre une évolution nécessaire dans sa méthode d’écriture et la préservation de son identité. Par ailleurs, l’album semble très travaillé et les morceaux ne souffrent pas de longueurs, même lorsqu’ils sont très étirés et dépassent les dix minutes. En s'écartant légérement de la voie tracée par III Violence & Variations, Aosoth réussit finalement à égaler son prédécesseur en termes de qualité.

Posté par Neblig à 22:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


17 avril 2013

Aosoth - III

Aosoth - III

Genre : Black metal
Année de sortie : 2011
Extrait à écouter

Le groupe parisien Aosoth sort en 2011 son troisième album sobrement intitulé III. Entre la violence du black brutal, les dissonances de Deathspell Omega et l’aridité du doom/death, Aosoth construit une musique malsaine et oppressante qui évoque pour moi des paysages urbains, délabrés et inquiétants. Certaines sonorités industrielles appuient d’ailleurs cet univers qui conserve la noirceur habituelle du metal extrême mais qui possède également sur certains passages la froideur maladive que l’on retrouve dans le dark ambient. Nous sommes bien loin des forêts norvégiennes et des légendes ancestrales, pourtant ce black metal que je qualifierais de citadin et de clinique réussit à transmettre des émotions profondes. En effet, son minimalisme et l’idée de désolation qui s’en dégage finissent par prendre à la gorge. L’album est très dense et son atmosphère étouffante, malgré quelques accalmies du plus bel effet, III reste particulièrement opaque et hermétique. Il faut plusieurs écoutes pour l'apprivoiser et bien cerner la spécificité de chaque titre car l’ensemble peut sembler redondant et difficile à assimiler d’une traite. Cependant, cet aspect est sans doute pleinement assumé et confère à III une aura mystérieuse qui fait finalement tout son intérêt.

Posté par Neblig à 13:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,