06 août 2013

Darvulia - L'ombre malicieuse

Darvulia - L'ombre malicieuse

Genre : Raw Black metal
Année de sortie : 2002
Extrait à écouter

L’ombre malicieuse est le premier album de Darvulia, le groupe n’en est cependant pas à son coup d’essai puisqu’il a déjà sorti deux démos et un split en 2001. La musique s’est affinée, si le black metal présenté sur Shabattu danse lunaire était déjà d’excellente facture, cet album semble plus personnel. Dès le premier morceau, l’on remarque que les dissonances sont désormais omniprésentes. Alliées à un chant criard et possédé, elles instaurent sans peine une ambiance lugubre et un sentiment de malaise autour de thématiques comme celle de la sorcellerie. Les titres Débauche macabre et Fille de druidesse développent une sorte d’ambient rituel animé par des percussions et des voix fantomatiques. Ils présentent ainsi sous un autre angle les mêmes émotions noires déjà présentes sur le cd. Malgré tout, L’ombre malicieuse est un album très homogène, l’atmosphère repose principalement sur les sonorités dérangeantes, on retrouve donc des similitudes d’un riff ou d’un morceau à l’autre. La même recette sera d’ailleurs gardée sur les albums suivants, L’alliance des venins et Mysticisme macabre, preuve que le groupe s’épanouit particulièrement dans ce style. Darvulia n’a finalement pas son pareil pour créer un univers occulte et macabre.

Posté par Neblig à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


12 novembre 2012

Darvulia - Mysticisme macabre

Darvulia_mysticisme_macabre

Genre : Raw Black metal
Année de sortie : 2010
Extrait à écouter

Plus de quatre ans après L’alliance des venins, Darvulia ressort de l’ombre avec ce nouvel album intitulé Mysticisme macabre. Le groupe nous propose toujours un black metal malsain et sans concession dont la recette reste très personnelle. Les compostions s’articulent autour de riffs dissonants, qu’ils soient rapides ou mid-tempos, leurs sonorités sont toujours dérangeantes, tout comme la voix écorchée du chanteur. Contrairement à des groupes comme Blut Aus Nord qui mêlent dissonances et modernisme, Darvulia reste ancré dans un true black metal traditionnel. La batterie a d’ailleurs un son très cru qui parfait l’ambiance. Si le style général est semblable à celui du précédent album, il en va de même pour certains détails qui font écho aux titres de L’alliance des venins. J’en veux pour preuve les quelques passages plus rituels comme l’introduction de Le rituel des serpents ou bien l’étrange fin de Langues répugnantes. Mysticisme macabre possède tout de même une production légèrement différente qui rend la musique un peu plus immédiate et violente, Darvulia semble avoir trouvé ses marques dans cet univers et les compositions reflètent un groupe mature qui assume sa personnalité. Mysticisme macabre est tourné vers l’occultisme et les ténèbres rampantes, tout y est putride et si l’ensemble peut sembler redondant, l’album possède un charme vénéneux que peu de formations sont capables d’offrir.

Posté par Neblig à 19:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,