20 mai 2018

Fhoi Myore - Per Antiquum Chaos Divina Animae Fides

Fhoi myore

Genre : Black/Death metal 
Année de sortie : 2017 
Extrait à écouter

Per Antiquum Chaos Divina Animae Fides est le second album de Fhoi Myore. Le groupe niçois a beaucoup évolué, on l'avait déjà pressenti au fil des splits avec Pestiferum et Wyrms. Il mêle aujourd'hui black et death metal, puisant dans chacun de ces deux styles ce qu'il y a de plus brutal et malsain.  Notre guerre et sa rythmique martiale donnent le ton dès les premières secondes. Il n'y aura par la suite aucun temps mort et les cinq titres s'enchaînent sans répit pour l'auditeur. L'homogénéité de l'album, loin de susciter l'ennui, nous plonge véritablement dans une atmosphère sombre et chaotique.La musique se fait tortueuse et instable; chaque riff semble être un nouveau tracé dans un dédale dont on ne réchappe pas. La production sied parfaitement à ces morceaux et donne la puissance nécessaire aux instruments. Ces derniers gardent toutefois des sonorités très organiques, la batterie en tête. Per Antiquum Chaos Divina Animae Fides est à n'en pas douter un excellent album. Fhoi Myore a travaillé son sujet, le groupe nous offre un metal extrême minutieux dans ses compositions et pourtant spontané dans la rage qu'il délivre. 


29 juillet 2012

Fhoi Myore - Fhoi Myore

Genre : Black metal
Année de sortie : 2012
Extrait à écouter

Fhoi Myore est un groupe niçois fondé en 2008 dont la particularité est de s’inspirer de l’univers de Michael Moorcock, un auteur britannique de fantasy. Le goupe évolue dans un style résolument old school, typique du black metal des années 90. Le son de Fhoi Myore est rustique sans pour autant se faire trop rude, la production est très équilibrée et maîtrisée, le groupe enregistre dans son propre studio et peut donc choisir ce qui convient le mieux à sa musique. Le titre I’m the master of Hounds est très bien construit et introduit parfaitement le style du groupe : un black metal plutôt rapide et furieux où la mélodie est pourtant toujours aisée à suivre. La batterie a une sonorité exemplaire et ponctue intelligemment une guitare qui a gagné en subtilité et en émotion sans rien perdre de sa hargne. L’interlude acoustique The one eyed est du plus bel effet, tout comme l’intro faite de percussions et à l’image de l’artwork, il permet d’installer une ambiance forestière et presque mystique qui donne un certain cachet à un black metal qui s’inscrit pas ailleurs dans la pure tradition scandinave. Malgré quelques courts riffs plus convenus comme le début de Forest, Fhoi Myore parvient avec ce premier album à contruire une musique mature et inspirée.

Posté par Neblig à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,