30 décembre 2015

Malcuidant - Et la terre brûla...

Malcuidant

Genre : Melodic Black metal 
Année de sortie : 2015
Extrait à écouter 

Et la terre brûla... est le troisième album de Malcuidant. Depuis la sortie dans une version réenregistrée de Et les cieux s'assombrirent..., le groupe a vraiment acquis ses lettres de noblesse. Ces nouveaux morceaux sont dans la droite lignée du précédent effort. Un savant mélange de black metal mélodique très mélancolique et d'une légère touche folk. La basse est bien mise en valeur, comme en témoigne le début de Le calvaire des glorieux.Tout comme la batterie, elle donne un aspect un peu raw à l'ensemble et possède une énergie réellement communicative. Les flambeaux de guerre est un bel exemple de cette rage. Les compositions sont toutes de qualité, il n'y a rien à jeter ici. Quelque chose d'épique se dégage de ces titres qui nous proposent une sorte de marche inexorable vers... quelque chose d'infiniment triste. Le groupe a trouvé le bon équilibre et la dynamique parfaite. Comme je l'espérais, rien ne semble plus entraver la formation depuis l'arrivée d'un batteur et cet album, comme son prédécesseur, est une franche réussite. A la fois puissant et débordant d'émotion, Et la terre brûla... est l'une des sorties marquantes de 2015. 

Posté par Neblig à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


11 janvier 2014

Malcuidant - Et les cieux s'assombrirent...

Malcuidant - Et les cieux s'assombrirent

Genre : Black metal
Année de sortie : 2013
Extrait à écouter

Et les cieux s’assombrirent… est le second album de Malcuidant. Il est d’abord sorti en 2011 puis il a bénéficié d’une réédition en 2013, dans une version réenregistrée. Malcuidant propose un black metal assez traditionnel, froid et mélancolique. Les riffs les plus tristes sont sans doute les meilleurs, comme ceux présentés sur Les cavées de la désolation ou bien Les noires lames de Seyr. Sur d’autres passages, les guitares sont plus incisives et chaotiques, elles peuvent surprendre de prime abord mais le groupe maîtrise finalement assez bien la construction de sa musique. Sur la première version, la boîte à rythme avait un son très pénible qui étouffait les morceaux et qui gâchait pour beaucoup le style assez old school de Malcuidant. La réédition permet d’entendre un véritable batteur, efficace et offrant de bonnes sonorités. Les compositions sont enfin mises en valeur ainsi que l’atmosphère qu’elles dégagent. De la même manière, l’ensemble paraît plus agressif sans forcément perdre en émotions. Et les cieux s’assombrirent… est un très bon album qui dévoile enfin tout son potentiel. Cela peut paraître anecdotique mais l'apport de la batterie permet vraiment au groupe de se hisser un cran au-dessus. En espérant que Malcuidant, désormais doté de ce nouveau line-up, puisse avancer plus librement pour la suite.

Posté par Neblig à 18:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,