09 décembre 2014

Pestiferum - Déchus du fléau

pestiferum- déchus du fléau

Genre ; Black metal
Année de sortie : 2013
Extrait à écouter

Après Solstice d'hiver, Déchus du fléau est le second album de Pestiferum. La pochette, très réussie, laisse entrevoir un univers différent, délaissant les rigueurs du climat et le fracas des batailles pour les ravages de la peste. Musicalement, en revanche, le groupe poursuit sur la même lignée et propose toujours un black metal très traditionnel. Les compositions sont soignées et les guitares offrent de bonnes mélodies, classiques mais efficaces. La production irréprochable les met en valeur tout en gardant la brutalité nécessaire à ce style. L'album est cependant très long, il dure une heure, et si les chansons sont accrocheuses dans l'instant, leur souvenir se brouille un peu tandis que l'écoute avance. Déchus du fléau est en effet plutôt linéaire et les titres se noient dans la masse. Encore une fois, le travail de composition est honorable mais l'écoute d'une seule traite aura tendance à lasser par son son aspect trop massif. Pour ceux qu'un classicisme poussé ne rebute pas, ce second album de Pestiferum est une bonne sortie. Je regrette pour ma part que le groupe n'ait pas un peu plus affiné sa personnalité depuis Solstice d'hiver.

Posté par Neblig à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


14 juillet 2012

Pestiferum - Solstice d'hiver

Pestiferum_Solstice_d_Hiver
Genre : Black metal
Année de sortie : 2009
Extrait à écouter

Pestiferum se forme en 2004 dans le Tarn, Solstice d’hiver est le premier album de cette formation qui avait précedemment sorti une démo. Le groupe s’inspire très nettement du black metal norvégien des années 90, dans ses compositions comme dans sa production. Pestiferum offre un son authentique et cru mais qui sait également garder une certaine clarté. L’ambiance est âpre et austère, la musique possède un élan guerrier qui reflète parfaitement les paroles. L'auditeur pourra imaginer, à l'écoute de cet album, les ruines et les paysages désolés que laissent derrière elles les batailles. Cependant, les guitares n’en oublient pas pour autant la mélodie, entre passages épiques et accalmies plus tristes, le groupe sait varier les tempos et parvient à ne jamais lasser. Avec Solstice d'hiver, Pestiferum reste dans le classicisme, à titre d’exemple, Décombres, ruines et poussière ressemble étonnamment à Ulver mais il reprend les poncifs du genre avec bon goût. La plupart des riffs sont excellents et permettent de se remémorer les chansons avec facilité. Tout comme le choix de la langue française, cette qualité de composition éloigne en partie le spectre des aînés scandinaves. Pestiferum signe ainsi un bon premier album, celui-ci ravira tout du moins les nostalgiques d'une certaine époque.

Posté par Neblig à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,