10 août 2013

Sacrificia Mortuorum - Damnatorium Ferrum

Sacrificia Mortuorum - Damnatorium Ferrum

Genre : Black metal
Année de sortie : 2009
Extrait à écouter

Sacrificia Mortuorum sort son troisième album, Damnatorium Ferrum, en 2009. Le son du groupe a changé, il n’est plus aussi agressif et brut que sur Les vents de l’oubli ou Maturum Est et la production a abandonné cet aspect brumeux qui faisait le charme des premiers albums. En ce sens, Damnatorium Ferrum pourrait être une immense déception mais il suffit d’écouter avec un peu plus d’attention ces huit nouveaux titres pour comprendre que l’inspiration est toujours là. Les compositions sont toutes d’excellente facture et, sur la plupart des riffs, l’on reconnaît aisément la personnalité de Sacrificia Mortuorum. Le rythme n’est peut-être plus aussi frénétique mais il en ressort encore plus de mélancolie, le titre Nomen Vetustate Abolevit en est un parfait exemple de même que l’interlude Suspirium. La boîte à rythme avait un son incroyable sur Les vents de l’oubli, ici c’est bien la seule chose qui me chagrine finalement, l’on s’habitue vite aux guitares plus lisses et aux mélodies plus calmes mais ce son de batterie en plastique reste désagréable. Damnatorium Ferrum n’est donc pas parfait mais il se révèle un excellent album. Sacrificia Mortuorum parvient à faire évoluer sa musique sans pour autant renier sa spécificité et reste l’un des meilleurs groupes de la scène black metal française.


12 mai 2013

Sacrificia Mortuorum - Maturum Est

Sacrificia Mortuorum - Maturum est

Genre : Black metal
Année de sortie : 2007
Extrait à écouter

Maturum Est est le second album de Sacrificia Mortuorum après Les vents de l’oubli sorti en 2005. D’emblée, l’on retrouve les riffs qui faisaient le charme du premier album et cela permet de constater à quel point ils sont propres au groupe, reconnaissables entre mille. Le son grésillant des guitares appuie tantôt des mélodies planantes tantôt des riffs plus bruts au rythme martelé. Le clavier est moins présent qu’auparavant mais l’atmosphère, si elle n’est pas aussi brumeuse, reste sombre et mélancolique. Cela fonctionne notamment grâce à l’apport d'arpèges traînants et parfois dissonants sur les passages les plus calmes. Si l’on fait exception de l’intro et de l’outro, les cinq titres principaux se construisent sur les changements de rythme et l’alternance de ces éléments raw et mélodieux. L’ensemble est donc âpre et subtil à la fois, la brutalité n’empêchant pas une certaine noblesse de s’immiscer dans une musique inspirée et finalement assez touchante. Maturum Est est donc un excellent album, il confirme le fait que Sacrificia Mortuorum se situe parmi les meilleurs groupes de la scène black metal française.

Posté par Neblig à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 octobre 2012

Sacrificia Mortuorum - Railler l'hymen des siècles

sacrificia

Genre : Atmospheric Black metal
Année de sortie : 2012
Extrait à écouter

Trois ans après Damnatorium Ferrum, Sacrificia Mortuorum revient sur le devant de la scène avec ce nouvel album. Leur dernier effort m’avait déçue à cause de sa production trop clinique et je me replongeais toujours dans leurs premiers méfaits, Les vents de l’oubli et Maturum Estpour retrouver l’ambiance brumeuse qui m’avait séduite. Ici, il n’est plus question de sonorités artificielles et la batterie est parfaite quoique relativement discrète. Il ne s’agit pourtant pas d’un réel retour aux sources car Sacrificia Mortuorum a évolué. Certains riffs typiques de la formation sont toujours présents mais ils sont dilués dans un black metal plus conventionnel même s’il reste typiquement français. Quelques passages font d’ailleurs penser à Peste Noire, notamment le début de Flammifera Nox. D'emblée, la musique se fait plus calme et mélancolique, plus aérienne et moins violente qu’auparavant. Les compositions recèlent en tout cas de mélodies majestueuses et la magie opère à nouveau. Certains titres peuvent paraître longs mais plusieurs écoutes attentives permettent de s’immerger complètement dans l’univers proposé. L’évolution du groupe risque de décevoir une partie du public qui regrettera peut-être une musique plus agressive et spontanée. Pour ma part, je suis soulagée de retrouver Sacrificia Mortuorum inspiré et doté d’un son organique car Railler l'hymen des siècles est un album d’une grande beauté.

29 février 2012

Sacrificia Mortuorum - Les vents de l'oubli

Sacrificia Mortuorum - Les vents de l'oubli

Genre : Atmospheric Black metal
Année de sortie : 2005
Extrait à écouter

 L’album commence sur fond de claviers et de chœurs soutenus par la batterie, une belle introduction sous forme d’ambiant martial qui installe très vite une atmosphère qui s’étoffera au fil des morceaux. C’est sur la seconde piste que Sacrificia Mortuorum présente son black atmosphérique, le son est plutôt raw et les guitares très grésillantes. Les compositions alternent entre passages rapides presque true black et d’autres parties plus planantes magnifiées par le clavier. Un peu à la manière d’Epheles, c’est dans les changements de rythme que le groupe montre tout son talent, aidé en cela par des riffs particulièrement inspirés. L’album est sombre et plein d’émotions, souvent mélancolique mais aussi incroyablement entraînant à certains moments. Si le son des guitares apporte une dose supplémentaire de noirceur à une musique déjà torturée,  c’est également le cas de la batterie programmée qui est étonnamment agressive, toutes deux donnant un aspect hypnotique à l’ensemble. Le titre Réflexion d’un mort, malheureusement le plus long, me semble légèrement moins inspiré et plus conventionnel que les autres compositions. Ceci dit, la plus grande partie de cet album est excellente, Sacrificia Mortuorum a su développer autour de ses textes retraçant l’histoire de Gilles de Rais une musique particulièrement intense et majestueuse.