05 mars 2016

Arduinna - Dea Arduenna

Arduinna

Genre : Black metal 
Année de sortie : 2016 
Extrait à écouter 

Dea Arduenna est le premier Ep d'Arduinna. Les cinq titres que le groupe lyonnais nous présente ici possèdent de bons riffs. La plupart des mélodies sont majestueuses et planantes, comme en témoigne le final de Les affres du passé. Toutefois, le rythme n'a rien d'ennuyeux et certains passages sont plutôt épiques, notamment sur Éclipse sur forêt et Gemmes sauvages. A cette base bien exécutée, mais somme toute assez traditionnelle, s'ajoute une facette plus folk, surtout perceptible dans l'utilisation d'un violoncelle. Celui-ci donne incontestablement beaucoup de charme et de personnalité à ces compositions. La production colle parfaitement à la musique et met en valeur le son plaintif des guitares. Une atmosphère mélancolique, peut-être empreinte de nostalgie, se dégage ainsi de cet album et je dirais qu'il s'agit de sa plus grande force. Il n'y a pas grand chose à reprocher à Dea Arduenna, l'ensemble est travaillé et les mélodies sont inspirées. Arduinna propose donc un premier essai convaincant et donne à espérer une belle suite. 

Posté par Neblig à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


21 février 2016

Griffon - Har HaKarmel

griffon_g

Genre : Melodic Black metal
Année de sortie : 2016
Extrait à écouter 

Har HaKarmel est le premier album de Griffon. Il fait suite à l'Ep Wig Ah Wag sorti en 2014. Le groupe parisien développe ses compositions sur la base d'un black metal mélodique, inspiré et efficace. Il délivre la juste dose de violence, aidé en cela par une production plutôt judicieuse, ni trop propre ni trop crue. Néanmoins, les quelques touches plus atmosphériques ou symphoniques qui parsèment certains titres apportent un véritable cachet en plus de cette solide base. Ils constituent d'ailleurs une évolution par rapport à l'Ep. La cité est perdue et L'arbre blanc sont, à mon sens, les titres les plus réussis. Du chant clair s'invite sur La lisière tandis que le dernier titre Tout est accompli est presque aérien. Il y a donc beaucoup de choses intéressantes ici : des mélodies prenantes et quelques variations qui maintiennent l'attention. Une belle atmosphère se tisse au fil de l'écoute. Har HaKarmel est un album convaincant et Griffon fait désormais partie des formations à suivre.  

Posté par Neblig à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 février 2016

VI - De Praestigiis Angelorum

VI-De-Praestigiis-Angelorum-620x620

Genre : Black metal 
Année de sortie : 2015 
Extrait à écouter

Après l'Ep De Praestigiis Daemonum sorti en 2008, le premier album de VI s'intitule en écho De Praestigiis Angelorum. Le groupe a aiguisé sa production et sa musique a ainsi gagné en puissance, notamment grâce à la batterie. C'est sans doute la première chose qui vient à l'esprit lorsque le Cd démarre : quel déferlement de violence. L'album possède incontestablement une énergie dévastatrice. VI représente, à mon sens, ce qui se fait de mieux dans la frange du black metal orthodoxe. Les guitares sont fluides et agressives à la fois. Au-delà des nombreux riffs furieux qui construisent la base des morceaux, des lignes mélodiques survolent par instants ce charnier et leur son presque cristallin est du plus bel effet. De Praestigiis Angelorum est homogène, peut-être un peu répétitif aussi et je ne pense pas qu'il soit pertinent de faire émerger un titre au détriment d'un autre. L'écoute d'une traite permet en tout cas de s'imprégner du venin de ces compositions. VI confirme ici tout le talent que la sortie du premier Ep laissait entrevoir. 

Posté par Neblig à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 janvier 2016

Neptrecus - Frères de sang

cover

Genre : Melodic Black metal
Année de sortie : 2015
Extrait à écouter

Frères de sang est le second album de Neptrecus. Il fait suite à L'aube du déclin. Le groupe laisse de côté l'antiquité, thème abordé précédemment, et nous le retrouvons en 1870 pour la guerre franco-prussienne. Le black metal de Neptrecus a toujours été mélodique, mais c'est bien la hargne qui prédomine sur la plupart des titres présentés ici, comme Fleurs aux fusils ou Chargez ! Les paroles en français sont un fil conducteur, comme la narration d'un récit. Elles donnent un impact supplémentaire au concept, d'autant que la voix se fait aussi âpre que les guitares. Frères de sang est un album résolument tourné vers l'idée d'efficacité et déploie une énergie constante. Toutefois, si ses riffs sont épiques et conçus pour une accroche immédiate, les compositions sont de qualité et offrent plusieurs mélodies mémorables sur le long terme. Une certaine émotion est également palpable par instants, ce qui donne plus de profondeur au propos. Neptrecus nous propose donc un second album très convaincant où l'atmosphère de la guerre est bien retranscrite. 

Posté par Neblig à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 décembre 2015

Malcuidant - Et la terre brûla...

Malcuidant

Genre : Melodic Black metal 
Année de sortie : 2015
Extrait à écouter 

Et la terre brûla... est le troisième album de Malcuidant. Depuis la sortie dans une version réenregistrée de Et les cieux s'assombrirent..., le groupe a vraiment acquis ses lettres de noblesse. Ces nouveaux morceaux sont dans la droite lignée du précédent effort. Un savant mélange de black metal mélodique très mélancolique et d'une légère touche folk. La basse est bien mise en valeur, comme en témoigne le début de Le calvaire des glorieux.Tout comme la batterie, elle donne un aspect un peu raw à l'ensemble et possède une énergie réellement communicative. Les flambeaux de guerre est un bel exemple de cette rage. Les compositions sont toutes de qualité, il n'y a rien à jeter ici. Quelque chose d'épique se dégage de ces titres qui nous proposent une sorte de marche inexorable vers... quelque chose d'infiniment triste. Le groupe a trouvé le bon équilibre et la dynamique parfaite. Comme je l'espérais, rien ne semble plus entraver la formation depuis l'arrivée d'un batteur et cet album, comme son prédécesseur, est une franche réussite. A la fois puissant et débordant d'émotion, Et la terre brûla... est l'une des sorties marquantes de 2015. 

Posté par Neblig à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


22 décembre 2015

Temple of Baal - Mysterium

Temple-of-Baal-Mysterium-e1438184779816

Genre : Black metal
Année de sortie : 2015
Extrait à écouter

Mysterium est le cinquième album de Temple of Baal. Pourtant je ne m'étais jamais vraiment penchée sur leur discographie, peu convaincue par les quelques extraits écoutés. Ce nouvel album, au contraire, m'a immédiatement captivée par son intensité. Non pas que le groupe ait vraiment changé d'orientation, mais la magie a cette fois-ci opéré. Les riffs black/death sont incroyablement puissants. L'énergie sous-tend l'ensemble de l'abum grâce à une batterie et une voix hargneuses. Pourtant, ce sont plutôt les breaks qui ont retenu mon attention. D'une part, parce que Temple of Baal montre beaucoup de musicalité dans son jeu de guitares. Mais aussi parce que ces passages subtils construisent finalement une ambiance très vénéneuse. Beaucoup de morceaux pourraient être des hymnes, à commencer par Divine Scythe et Hosanna. Toutefois l'inspiration ne faiblit jamais et l'on peut saluer le travail sur les compositions effectué ici. Mysterium est un excellent album, l'une des meilleures sorties de 2015.

Posté par Neblig à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 décembre 2015

Véhémence - Assiégé

Véhémence

Genre : Melodic Black metal
Année de sortie : 2014 
Extrait à écouter

Assiégé est le premier album de Véhémence. Autant l'avouer d'embler, le black metal médiéval est mon genre favoris et les groupes qui proposent un ensemble cohérent où la musique et l'aspect conceptuel s'allient pour faire revivre l'histoire sont des plus rares. C'est donc avec une vive curiosité que j'ai abordé cet album à la pochette évocatrice. Véhémence propose un black metal mélodique de très bonne facture, la chose est confirmée dès le premier titre De célestes cavalcades. Les compositions sont longues et l'aspect épique est bien mis en relief. Les touches folkloriques se font ici plus rares, mais j'ai pensé à Noctis à plusieurs reprises à l'écoute d'Assiégé. Aorlhac n'est pas loin non plus et c'est un point très positif puisque ces deux groupes sont des références pour moi. Il y a bien quelques détails à améliorer, car des moments de flottement subsistent malgré de très belles mélodies. Le chant se révèle également poussif sur certains passages, mais l'ensemble est convaincant et fait largement oublier ces défauts. Véhémence offre un bon premier album, l'atmosphère est prenante et de nombreux riffs font mouche. Ce projet est vraiment prometteur. 

Posté par Neblig à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 décembre 2015

Mòr - Aequinoctium

cover

Genre : Raw Black metal 
Année de sortie : 2015 
Extrait à écouter

Aequinoctium est la première démo de Mòr. Ce qui attire l'attention en premier lieu, ce sont les sonorités brutes. Les guitares sont grésillantes et l'ensemble dégage une impression de violence instinctive. Pourtant, Aequinoctium ne fait pas partie des démos inaudibles. On se surprend à suivre les mélodies sans effort malgré ce choix de production raw. Les compositions sont loins d'être linéaires et lex structures sont intelligemment construites. Elles proposent d'excellents riffs, j'en veux pour preuve le titre Eden ou bien The Apprentice. Cette alliance entre sonorités sauvages et mélodies subtiles est des plus intéressantes. Mòr offre finalement un rendu très planant et ce choix m'a beaucoup plu. Je crois que je n'avais pas été à ce point conquise par une démo de raw black metal depuis ma découverte d'Aequilanx d'Asmodée. Aequinoctium est en tout cas l'une des plus belles surprises de l'année. 

Posté par Neblig à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 novembre 2015

Night - Night

night cover

Genre : Melodic Black metal
Année de sortie : 2015
Extrait à écouter

Originaire de Metz, Night sort son premier album en 2015. Le groupe a la particularité de mêler des lignes de violon à ses guitares tout au long des compositions. Cet instrument est parfait pour éveiller la mélancolie et l'atmosphère qui règne sur cet album est vénéneuse. Mind Asylum, une autre formation française, avait déjà démontré comme les mélodies lancinantes du violon s'insinuaient à merveille dans la froideur du black metal. Night est moins traditionnel que ses compatriotes dans son approche, mais son travail est tout aussi abouti. L'album s'ouvre d'ailleurs par Vos larmes n'y changeront rien, un morceau sur lequel un rappeur est invité, j'admets volontiers que le passage est réussi même si ce n'est pas du tout ma tasse de thé. S'enchaînent ensuite de très bon titres,Georges de la Tour et Le Voyageur imprudent (dernières pages) sont parmi les plus marquants. Ce black metal est certes mélodique et triste, mais il reste cru. Le chant et ses paroles crachées en français ou la production offrent un rendu brut qui vient souligner les mélodies les plus planantes. En bref, Night possède déjà une personnalité solide et propose un très bon premier album. 

Posté par Neblig à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 novembre 2015

Lente Agonie - Peurs Primales

cover lente agonie

Genre : Depressive Black metal
Année de sortie : 2015
Extrait à écouter

Peurs Primales est la première démo de Lente Agonie. Ce projet solo officie dans un style que l'on pourrait qualifier de dépressif, quoique d'un point de vue thématique ce n'est pas forcément vrai. La musique est assez variée et passe du raw black metal sur L'ombre d'aucun homme à des mélodies plus mid-tempo sur les deux derniers morceaux. Né des abysses est le titre qui emporte ma préférence, les passages les plus lents étant ceux qui ont le plus marqué mon attention. Toutefois, Lente Agonie propose à chaque fois de bons riffs et la dynamique des compositions ne laisse pas place à l'ennui. La mélancolie est réellement l'élément qui sous-tend l'élaboration de Peurs primales et celle-ci parvient à construire une atmosphère envoûtante. Cependant, la démo donne l'impression d'être réalisée avec les moyens du bord et si les guitares plaintives sont très plaisantes, le chant manque parfois de puissance et de régularité. La boîte à rythme pourrait également avoir un meilleur son, mais relativement discrète, elle ne me dérange pas outre mesure. Certains trouveront que ces défauts sont agaçants, d'autres qu'ils font le charme d'une sortie underground. Pour ma part, je considère toujours que l'inspiration est le point central. Si les riffs sont fades, je ne suis pas concentrée et je tique sur le moindre détail. Au contraire, des mélodies prenantes m'embarquent dans l'univers du groupe et me font oublier tout le reste. Lente Agonie se situe clairement dans la seconde catégorie. 

Posté par Neblig à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,