Darkenhöld - A passage to the towers

Genre : Melodic Black metal
Année de sortie : 2010
Extrait à écouter

Darkenhöld, fondé par l’ex-leader d’Artefact, sort ce premier album en 2010. Le groupe évolue dans un registre plutôt mélodique mais ne renie pas une certaine agressivité ni une certaine noirceur. L’atmosphère se veut médiévale grâce à l’apport des claviers et de quelques passages où une guitare acoustique et des chœurs font leur apparition, notamment sur la splendide introduction. L’artwork, très soigné, montre bien l’univers que Darkenhöld souhaite développer, celui d’un Moyen âge légendaire. Les compositions les plus majestueuses sont certainement Cleaving the ethereal wave et Marble bestiary, deux titres planants et oniriques dignes du meilleur black metal atmosphérique. Des chansons comme Ghouls and the towers ou bien Sorcery ont quant à elles des rythmiques plus soutenues, à la fois accrocheuses et sombres. Je déplorerais néanmoins un trop grand nombre de solos de guitare, ils sont très beaux et portés sur la mélodie bien plus que sur la démonstration technique mais nuisent tout de même à l’atmosphère médiévale. Le second défaut vient de la production un peu trop propre qui s’adapte mal à la vision old school que le groupe a du black metal. A passage to the towers est au final un album très inspiré et très maîtrisé, peut-être trop mais l’on ressent l’énorme potentiel du groupe qui saura certainement nous plonger dans une ambiance plus brumeuse à l’avenir.